0

Le numérique : menace ou opportunité pour l’économie ?

La révolution numérique est en marche et modifie nos manières de produire et de consommer. Elle modifie également radicalement nos façons de communiquer en mettant à disposition des citoyens de plus en plus de plateformes populaires à l’échelle mondiale. Cet aspect social du développement numérique est en fait la face émergée d’un processus à la fois technologique et économique. Dès lors, quel est l’impact du numérique sur l’économie mondiale ? Agit-il comme une menace ou une opportunité pour l’économie ? Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Comment le numérique et l’économie cohabitent-ils ?

En s’imposant globalement et totalement, le numérique a logiquement un impact profond sur l’économie contemporaine. La dématérialisation des produits et des échanges qu’il entraîne en a tout d’abord fait un vecteur de communication et un canal de vente incontournables. Rares sont désormais les entreprises qui ne comptent plus sur Internet pour se faire connaître ou vendre leurs produits. Les restaurateurs et autres professionnels du tourisme par exemple, seraient bien en peine de trouver des clients sans présence sur des outils comme Booking ou Google maps.
Cette croissance exponentielle offerte par les nouvelles technologies trouve son origine dans la naissance de nouveaux acteurs de l’économie mondiale. Les technologies de l’information et de la communication(TIC) connaissent en effet des avancées historiques depuis l’apparition des GAFA(Google, Apple, Facebook, Amazon). Ces géants du secteur digital imposent en effet de nouveaux modèles économiques, les leurs, et sont suffisamment puissants pour impacter profondément le marché mondial.
Cette nouvelle configuration du marché économique introduit des enjeux inédits pour l’économie moderne. L’apparition du big data pose par exemple de nombreuses questions de sécurité, notamment vis-à-vis du respect de la vie privée des citoyens. Conséquemment à la globalisation des marchés renforcée par le numérique, l’économie du travail est logiquement profondément modifiée.

Avantages du numérique sur l’économie mondiale

Une transformation du marché ne présente pas que des défis, elle est également source d’innovation pour les pays. En France, le haut niveau de formation permet par exemple de profiter de l’engouement autour du numérique. Grâce à un système de formation poussé, de nombreux secteurs sont intéressés par ces profils hautement qualifiés. Des emplois sont ainsi créés et de nouvelles opportunités de carrière offertes.
L’innovation entraîne également un gain de productivité. Il convient en effet de rappeler que la croissance économique du début du XXIe siècle repose en largement sur les avancées du numérique.
Les avancées numériques impliquent enfin une transformation au niveau des produits puisque le digital continue d’entraîner l’apparition de nouveaux produits et la modification de produits préexistants. En plus de cela, le champs des possibles est démultiplié et l’ensemble de ces produits et services ont la possibilité de trouver de nouveaux marchés et d’être commercialisés à l’échelle mondiale.

Les pièges du numérique

En parallèle à toutes ces opportunités créent par la révolution numérique, quelques défis un peu plus conséquents que les autres se présentent. Le premier, et non des moindres, repose sur le fait que que certains acteurs commerciaux (GAFA et autres multinationales) sont devenus si puissants que les gouvernements ont désormais du mal à imposer leurs règles. Le pouvoir semble ainsi lentement glisser du politique au capital, du public au privé. En conséquence, le pouvoir est de moins en moins centralisé au sein des états, et tend à la globalisation. Pour les entreprises, le secteur du digital et ses progrès sont une opportunité de croissance énorme. Pour les états, il est une révolution à maîtriser pour ne pas perdre le contrôle.
Ces changements économiques entraînent alors l’apparition de nouvelles structures professionnelles. L’impact de la société Uber a, par exemple, été si retentissant que l’on parle maintenant d’uberisation de la société lorsqu’entreprises et clients entrent en contact direct grâce aux TIC. Cela s’inscrit dans un courant prenant de plus en plus d’ampleur : l’économie collaborative. Ces nouveaux modes de fonctionnement entraînent l’ire des professionnels des secteurs les plus touchés (dans ce cas les chauffeurs de taxi). L’un des enjeux présents et futurs vis-à-vis du numérique est donc incontestablement la nécessité de gérer ces changements pour retrouver un certain équilibre sur le marché du travail.
Chaque avancée technologie ou sociale s’accompagne de ses défis. Le numérique en est un grand pour l’économie et pour les citoyens du monde. Nous sommes dans une longue phase de transition s’accompagnant de changements drastiques pour les entreprises, les états et les citoyens. À nous de trouver ensemble les solutions.

Le cas de la France

En France, les nouvelles technologies s’imposent comme un outil de croissance, permettant notamment d’impacter positivement la productivité du pays. Loin de se cantonner au secteur du digital, la révolution numérique est un vecteur d’innovation permettant la création de nouveaux emplois et donnant un regain d’énergie au marché du travail.
Le développement du e-commerce et la vente en général via Internet ont connu un essor particulièrement important. Son chiffre d’affaires aurait notamment triplé au cours de la seconde moitié des années 2000.
La transition digitale n’est cependant pas encore totalement accomplie. Pour les petites et moyennes entreprises (PME) en effet, tout comme pour les indépendants, les budgets à allouer pour une stratégie digitale complètes sont encore souvent trop important. À l’interne, le temps et/ ou les qualifications ne sont pas non plus toujours au rendez-vous. Il reste encore des solutions à trouver pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité.

styvoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *